Japon – Voyage n°2 – Jour 2 – Kyoto

Deuxième jour à Kyoto après une bonne nuit en ryokan (auberge/hôtel traditionnel où on dort sur tatami et futon…) et un petit-déjeuner japonais, on prend le bus pour traverser Kyoto et visiter le quartier d’Arashiyama (c’est tout à l’Ouest de Kyoto).

Kyoto, il n’y a pas beaucoup de lignes de métro mais un réseau de bus plutôt dense.

Le quartier d’Arashiyama se situe en bordure de la ville au bord d’une des rivières qui la traverse.

DSC00761

DSC00789

Une fois ce long pont de bois traversé, on arrive dans un parc rempli de cerisers. Comme on était dimanche, il y avait pas mal de japonais qui venaient en profiter…

De là, on peut longer un peu la rivière et s’enfoncer un peu dans la montagne. Avec M. Barbu, nous sommes montés jusqu’à un petit temple bouddhiste zen qui permet d’avoir un point de vue assez sympa sur le coin. Le temple en lui même n’a rien de transcendant mais cette première petite excursion dans la montagne japonaise nous a bien plu.

arashi 6

On a ensuite retraversé la pont pour visiter le quartier en lui-même. Au coeur de celui-ci, on trouve plusieurs temples …

arashi 1

notamment le Tenryu-ji qui possède de beaux intérieurs et un superbe jardin. A voir absolument surtout au printemps pour les couleurs (en automne aussi ça doit être quelque chose) !

DSC00821

arashi 4DSC00811

arashi 2

arashi 3

Ce qui est toujours magique au Japon, c’est que vous pouvez être dans une grande ville comme Kyoto ou Tokyo et vous retrouvez très rapidement plongés au coeur de la nature. C’est d’autant plus vrai à Kyoto où beaucoup de temples sont situés sur la périphérie de la ville. On a déjà cette impression en visitant le Tenryu-ji mais en sortant on se retrouve en plein coeur d’un majestueuse forêt de bambous. Niché au creux de cette forêt, on tombe assez facilement sur le sanctuaire shinto du quartier qui semble perdu dans la forêt. Le plus impressionnant peut-être c’est qu’en 2 minutes, on retombe sur l’artère principale du quartier avec ses boutiques, restaurant et surtout ses voitures et ses bus.

arashi 7arashi 8

arashi 5

Comme on est un peu fous avec M. Barbu, on a ensuite retraversé toute la ville en bus (ça fait un peu plus d’une heure de trajet…) pour aller voir le Ginkaku-ji, le Pavillon d’Argent.

Le bâtiment est lui même est moins impressionnant que le Kinkaku-ji, le Pavillon d’Or mais les jardins qui l’encadrent valent vraiment le coup et mettent le pavillon en valeur. Il a été construit en 1482 par le shogun et ne fut jamais recouvert d’argent comme celà était prévu car les travaux ont été interrompus à cause de la guerre. Ainsi d’une certaine manière de par sa simplicité, le Ginkaku-ji est plus beau que son grand frère le Kinkaku-ji.

DSC00903

Kinkaku 3

Kinkaku 2

Kinkaku 1DSC00871

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *